Les limites de l’homéopathie

Homéopathie
L’homéopathie étant une thérapeutique de l’adaptation et de la réaction de l’organisme, il faut donc, pour qu’un traitement homéopathique soit envisageable :
  • Que la maladie soit réversible : la plupart des lésions, inflammations, infections sont réversibles. En revanche, les anomalies génétiques, le vieillissement, la dégénérescence des tissus (arthrose...), ne le sont pas.
  • Que la personne ait des possibilités de réagir : plus la personne est jeune, indemne de pathologie chroniques ou de traitements lourds, plus son potentiel est important ; à l’inverse, une personne âgées, avec une poly-pathologie et prenant de nombreux traitements, réagit beaucoup moins bien à la stimulation du médicament homéopathique.
  • Qu’il existe bien une substance capable de provoquer la même maladie et de la guérir sous forme de médicament homéopathique.